Terre d'Eludian

Terre d'Eludian est un forum de RPG fantasy.
 
AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Une fête royale

Aller en bas 
AuteurMessage
Milla
Génie Créatrice
avatar

Messages : 57
Date d'inscription : 22/09/2010

MessageSujet: Une fête royale   Mar 26 Oct - 12:47

Une fête royale

La reine Kiya inaugure la salle des fêtes du palais en l'occasion de son anniversaire.
Sont conviés à cette fête tous les Elfes et Herubens ainsi qu'un représentant de la race humaine, l'ambassadeur.

En ce premier jour de la 4e semaine de l'an 20, le temps se radoucit un peu à Nubura, bien qu'il fasse toujours chaud. Le ciel est découvert et étoilé, en cette nuit de festivités.

Cela fait maintenant 19 ans qu'Herebia veille sur sa royale enfant. Venus de tout Eludian, les invités arrivent au palais les bras chargés de présents.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://eludian.forumactif.com
Lothial Valandil
Ambassadrice Elfique
avatar

Messages : 40
Date d'inscription : 27/09/2010
Age : 24

MessageSujet: Re: Une fête royale   Mer 27 Oct - 17:57

Cela faisait maintenant 3 jours que Lothial, Septimus et leur escorte avaient quitté Niruviel, la capitale elfique. Plus ils s'enfonçaient vers le sud, et moins la forêt était dense. La veille, le convoi s'était arrêté pour la nuit à la lisière du désert.
Ce soir était la première apparition de l'humain et de l'elfe en public. Lothial pouvait déjà s'imaginer ce que les gens diraient, mais ce n'était pas son problème!

Alors qu'elle était perdue dans ses pensées, Lothial vit la silhouette de Nubura se dessiner à deux heures de marche. Ils étaient bientôt arrivés! L'elfe avait choisit de voyager à cheval pour ne pas ralentir le convoi, mais aussi par ce qu'elle préférais voyager sur l'animal, cela la faisait se sentir libre.

Une heure et demi plus tard, ils franchissaient les portes de la cité. Nubura était encore en pleine effervescence. Des enfants couraient en tous sens, des hommes troquaient leurs marchandises, et les femmes discutaient à vive voie. Sur leur passage, les gens se dépêchaient de se ranger, saluaient parfois l'elfe, mais surtout, lançaient des regards suspicieux à l'homme.

Progressant vers l’intérieur de la cité, ils arrivèrent aux portes du palais, qui était en réalité une véritable petite cité à l’intérieur de Nubura. Les gardes dévisagèrent les visiteurs, cherchèrent parmi les petits portraits des différents invités de la reine qui leur avaient été fournis et s'écartèrent pour les laisser entrer. On se chargea de leurs montures et on les emmena dans des appartements qui avaient été mis à leur disposition.

Des serviteurs mis à la disposition de l'elfe l'aidèrent à se rafraîchir et à se changer, puis, quand le soleil rougeâtre tomba derrière les dunes, on vint la chercher pour la mener dans la nouvelle salle des fêtes du palais.

La salle avait été bien décorée pour l'occasion, et des musiciens et danseuses assuraient une ambiance festive.
Plusieurs invités étaient déjà arrivés, et la reine Kiya se tenait au centre de la salle, avec un jeune homme. Lothail avait entendu parler d'un nouveau premier conseiller, cela devait être lui.
Se dirigeant vers elle, elle s'inclina lorsqu'elle arriva à sa hauteur.

-Votre Majesté...

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kiya Sauther
Reine Bienveillante ~Admin
avatar

Messages : 27
Date d'inscription : 23/09/2010
Age : 24

MessageSujet: Re: Une fête royale   Mer 27 Oct - 19:08

Kiya s'était levé de bonne heure, c'était l'effervescence dans les murs du palais. Elle trouva son conseiller complètement débordé, et décida de l'aider. Elle alla en cuisine, motiva ses serviteurs, vérifia les invitations, s'assura que les gardes ne dormaient pas à moitié, et coordonna les décorations de la plupart des salles. En début d'après midi, elle trouva de nouveau son conseiller. Tout était presque près, seuls les invités manquaient, la reine partit donc dans ses appartements pour se préparer.

Elle était particulièrement de bonne humeur, et excitée à l'idée de retrouver tout les gens qu'elle avait pu connaître. Elle hésita beaucoup sur sa tenue, et se décida pour une robe bleu pâle, qui lui découvrait les épaules et qui faisait ressortir ses formes. Elle laissa ses cheveux tomber en cascade dans son dos, et ses yeux se posèrent sur sa couronne : devait-elle la mettre ? Remettant la question à plus tard, elle ouvrit son placard à chaussures, et attrapa une paire de chaussures à talons blanches. Elle entendit un garde crier que les invités arrivaient, et la couronne lui sortit complètement de l'esprit.

La poignée de la porte s'abaissa, et elle descendit les escaliers, en bas duquel Emouchet l'attendait, un fin sourire aux lèvres. Elle discuta quelques minutes avec lui, et la porte s'ouvrit sur l'ambassadrice elfique et l'ambassadeur humain. Les yeux se posèrent évidemment sur eux, ils étaient étrange de les voir arriver ensemble. Mais Kiya ne fit pas attention à ce détail.

Lothial arrivant vers elle s'inclina poliment, déclarant un "Votre majesté..." que Kiya trouva exagérée.

-Lothial ! Quel plaisir de te revoir. J'ai peur que nous ne pouvions profiter pleinement de cette fête pour discuter, mais j'espère que tu pourras rester quelques jours. Comme tu le sais, beaucoup de choses se sont passées, et il faut absolument que je m'entretienne avec toi en privée. Mais nous ne sommes pas là pour ça ce soir.


Elle lui adressa un franc sourire, et s'aperçut que son conseiller était gêné.

-Ambassadrice, je te présente Emouchet, le premier conseiller de cette Terre. Il m'est d'une aide précieuse.

Elle salua ensuite Septimus, et les invita tous à prendre place à la grande table qui se dressait au centre de la pièce.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Emouchet Blitchnal
Premier Conseiller
avatar

Messages : 29
Date d'inscription : 15/10/2010
Age : 26

MessageSujet: Re: Une fête royale   Ven 29 Oct - 19:37

A Royal Feast...


Depuis le début de sa journée, Emouchet n’avait cessé de guetter chaque imperfection, il courait dans le Palais, renvoyait les serviteurs les moins doués, tandis qu’il félicitait déjà les cuisiniers pour leur somptueux menu. Se rendant vite chez lui, il passa une tenue de cérémonie avant de se rendre de nouveau palais, où il rencontra diverses personnages de la cour hérubene. Leur expliquant la cérémonie, il les avait prévenu que chaque gestes des invités devaient lui être rapportés après la soirée. Ainsi, il préparerait un dossier qu’il rendrait le lendemain à sa Reine et qui donnerait le ton de la nouvelle politique.

Ainsi avait débuté la journée la plus chargée du Premier Conseiller, il avait traversé plusieurs la ville, le Palais et tout le monde le cherchait. Répondant à chaque question des uns et à chaque demande de chacun, il finissait de faire le plan de la table royale. Non seulement, il ne devait vexer aucun des ambassadeurs, qu’il soit humain, elfique ou encore lycan, si celui-ci se montrait. Mais aussi devait-il faire attention à ne pas être trop près de la Reine auquel cas, cela serait sujet à de nombreuses questions et le sentiment qui l’animait, tout comme elle, ne devait pas être découvert avant une décision de la Monarque.

Passant en revue la sécurité du Palais, il tentait encore de trouver des imperfections dans celle-ci, avant de féliciter le chef de celle-ci. Passant par la salle de fête, il découvrit que celle-ci était encore en chantier et durant de longues minutes, il questionna le maître d’œuvre qui lui avait donné satisfaction dans ses réponses. Continuant sa route dans le Palais, il trouva les serviteurs et leur donna les consignes qu’ils devraient suivre sous peine de ne pas recevoir la prime qu’il accordait à toutes les personnes qui venaient travailler en ce jour de fête. Quelques-uns étaient plus difficiles mais, à la fin, ils donnèrent satisfaction, même si le Conseiller craignait de ceux-ci durant la soirée. Paniqué à l’idée d’avoir un seul souci dans la salle, il gardait pourtant un visage serein qui ne montrait nullement qu’il était dépassé par les évènements.

Quand il eut passé au peigne fin, les danseuses, musiciennes et autres personnages qui devaient mettre l’ambiance dans la soirée, il fut soulagé de découvrir que tout était en ordre. Depuis l’aube, et même avant, il courait dans toute la ville pour que tout soit bien travaillé. Soupirant, il tomba de fatigue sur sa chaise. Dans son bureau personnel, il prit quelques minutes pour vérifier mentalement que tout était prêt… Heureusement, tout l’était. Ou du moins, presque tout. Ne restait que son cadeau, celui qu’il offrirait à la Reine après que la cérémonie est eut lieu. Ouvrant un tiroir, il prit la seule boîte qui s’y trouvait et l’ouvrit. A l’intérieur se trouvait un collier fait à partir de turquoise du Désert. Pierre de haute qualité, il avait dû faire une croix sur l’achat d’un nouveau matériel de scribe, pour se permettre l’achat du collier. Le rangeant délicatement dans le tiroir, il le verrouilla avec le seul exemplaire de la clé.

Sortant de sa pièce, il vérifia que tout était bien fermé, avant de fermer sa porte, empêchant ainsi toute intrusion d’un personnage malintentionné. Se dirigeant vers le couloir royal, c’est là-bas que la Reine lui avait donné le rendez-vous. Il devait l’accompagner jusque dans la salle, maintenant terminée et qui devait déjà accueillir les premiers personnages. Aucune loi n’empêchait un tel acte, il l’avait vérifié, même si cela pourrait paraître suspect. Quand un garde vint dire que plusieurs invités si dirigeaient vers les lieux, il vit apparaître sa Reine. Souriant, il put lui parler quelques instants avant que les invités arrivent face à eux. Quelque peu en retrait, Emouchet vit l’ambassadrice elfe, une dénommée Lothial, ainsi que l’ambassadeur humain, un certain Septimus, s’abaisser, tandis qu’il répondait de la même manière.

Alors que Kiya le présentait à l’ambassadrice elfe, Emouchet était déjà en train d’observer l’humain, être qu’il méprisait par nature. Pourtant, il cachait son ressentiment derrière un masque de glace, avant de se tourner vers l’elfe et de s’abaisser une nouvelle fois.


« Enchanté, ambassadrice Lothial. J’espère que vous vous plairez en nos terres… »

La Reine les invita déjà à se mettre à table. Un peu trop tôt et rapide à son goût, il ne dit mot, suivant ses trois hauts personnages. L’humain, comme l’elfe, avait plus de droits en tant qu’hôte et tant qu’ils respectaient leurs coutumes, Emouchet ne pouvait que se taire devant ceux-ci.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Septimus Balendor
Ambassadeur Royal ~ Admin
avatar

Messages : 31
Date d'inscription : 24/09/2010
Age : 23
Localisation : chez les elfes

MessageSujet: Re: Une fête royale   Sam 30 Oct - 18:01

À sa grande surprise, Septimus s'était vu invité à la fête d'anniversaire de la Reine des Hérubens. Il avait alors accepté de se joindre aux elfes pour faire le voyage à travers le désert. Le Pince Marsan, bien qu'il mourut d'envie se rendre là bas, ne pu les accompagner à cause d'un mal mystérieux qui l'avait frappé peu de temps avant le jour du départ et il attendait en terre Elfique qu'une escorte humaine vienne le chercher pour le reconduire au palais de son père.

Le souvenir de cet incident avait rendu Septimus joyeux et agréable à vivre pendant tout le voyage et l'avait mis dans d'excellente condition pour rencontrer les Hérubens. Jamais un empoisonnement ne lui avait procuré autant de plaisir ni ne l'avait mis de si bonne humeur, bien qu'il restait assez inquiet vis à vis de sa prochaine rencontre avec le peuple du désert. Le désert en question n'était pas l'endroit rêvé pour s'installer, la chaleur était écrasante et Septimus avait du mal à la supporter, surtout qu'elle contrastait avec les nuits glaciales que lui offrait ce lieu. Il espérait simplement que les Hérubens avaient inventé un système de ventilation parce que sinon il aurait du mal à rester sympathique pendant son séjour.

La capitale des Hérubens fut en vue au bout de trois jours de voyage, de grandes constructions pâles se dressant au milieu des dunes. Lothial lui avait dit que la ville avait été construite de façon à entourer une oasis, ce qui permettait aux habitants de survivre dans le climat aride de cet partie de la terre. Ses craintes s'envolèrent lorsqu'il pénétra dans la ville. Droit et fier sur son destrier il observait la foule des passants curieux venu observer les invités de la fête.

La plupart étaient intéressés par les elfes et leur apparence belle mais grave. Les enfants surtout semblaient fasciné par leur haute stature et leurs oreilles en pointe. Alors que la plupart saluaient Lothial d'un sourire et d'un geste de la main (ce n'était pas le premier passage de l'elfe dans les environs) ils avaient un mouvements de recul et écartaient leurs enfants en apercevant Septimus, typiquement humain. Il resta impassible même si au fond il était satisfait : il s'était attendu à pire.

Lorsqu'ils arrivèrent enfin au palais Septimus fut étonné de la taille des occupants, que se soit les palefreniers et les serviteurs qui les conduisirent à leurs appartements ou les personnes de haute qualité qu'ils croisèrent en route. Les hommes ne dépassaient pas le mètre soixante-cinq pour les hommes et les femmes ne lui arrivaient même pas à l'épaule, néanmoins il ne les prenait pas moins au sérieux pour ça.

Après s'être lavé de la crasse du voyage et changé en vu de la fête, un serviteur vint le chercher accompagné de Lothial, il lui fit un compliment sur sa tenue et ils partirent ensemble pour la fête, conscient tout les deux des regards qu'ils ne manqueraient pas d'attirer les regards en arrivant là-bas ensemble. Septimus s'en moquait éperdument, il venait avec qui il voulait et ça ne semblait pas déranger l'elfe non plus.

La salle des fêtes était vraiment immense et ils furent accueilli par une jeune femme (toujours petite) plutôt belle et d'un homme plutôt banal pour un homme du désert. Il fut surpris quand Lothial s'inclina devant elle avec un ''votre Majesté... '' respectueux. Cette jeune femme était donc la reine! Une reine sans couronne? Un détail intéressant à noter. Il s'inclina néanmoins devant elle alors que la conversation se poursuivait.

-Lothial ! Quel plaisir de te revoir. J'ai peur que nous ne pouvions profiter pleinement de cette fête pour discuter, mais j'espère que tu pourras rester quelques jours. Comme tu le sais, beaucoup de choses se sont passées, et il faut absolument que je m'entretienne avec toi en privée. Mais nous ne sommes pas là pour ça ce soir.

La familiarité avec laquelle Kiya (puisque c'était là le nom de la reine) s'adressait à l'ambassadrice elfique le surpris, les liens qui les unissaient toutes les deux devaient être plus fort que l'elfe l'avait laissé entendre. Se tournant vers l'homme qui l'accompagnait elle poursuivit :

-Ambassadrice, je te présente Emouchet, le premier conseiller de cette Terre. Il m'est d'une aide précieuse.

Emouchet observait Septimus avec un masque de glace mais il s'inclina quand même devant Lothial en disant avec politesse :

-Enchanté, ambassadrice Lothial. J’espère que vous vous plairez en nos terres…

La reine les invita ensuite à prendre place à la grande table qui trônait au milieu de la salle des fêtes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lothial Valandil
Ambassadrice Elfique
avatar

Messages : 40
Date d'inscription : 27/09/2010
Age : 24

MessageSujet: Re: Une fête royale   Sam 30 Oct - 22:37

Lorsque Lothial s'inclina, elle sentit le regard de la reine, son amie, sur ses épaules. Alors qu'elle se releva, celle ci entama un discours de bienvenue chaleureux à l'adresse de celle qu'elle considérait apparemment comme une vieille amie.
L'espace d'un instant, Lothail avait douté. Pourtant, Kiya n'était pas personne à changer brusquement, mais l'elfe ne s'attendait pas à tant de familiarité en public. Alors, les rumeurs était vraies. Il était parvenues jusqu'aux oreilles de Lothial, pourtant restée à Niruviel un certain temps, que Kiya ne se comportait pas tout à fait comme une reine, apparemment. Enfin, tout était relatif, et ça tombait bien qu'elle le propose, car il faudrait qu'elles s'entretiennent en privé. Pour lui répondre, elle choisit un ton un peu plus chaleureux, mais conserva le vouvoiement, par respect de l'étiquette, mais aussi par habitude, envers un souverain.
L'elfe remarqua aussi l’étonnement de Kiya, quand celle ci les vit ensemble, elle et Septimus.

- Eh bien, Kiya, je resterais autant de temps que vous le souhaiterez, du moins, dans la limite du raisonnable! Je suis d'accord sur le fait que nous avons beaucoup à dire, mais si peu de temps! Mais d'abord, revenons en à la raison de ma visite: bon anniversaire! Je vous ai fait déposer un cadeau dans vos appartements, j'espère qu'il vous plaira! Mais peut être l'avez vous déjà vu? C'est une tapisserie elfiique d'une grande finesse. Elle vous représente, en Herubia, apportant le soleil sur Eludian. Mais je suppose que nous aurons le temps de la commenter ensemble devant l'oeuvre...

Elle répondit bien sûr au sourire qui lui avait été adressé par Kiya, puis se rendit compte qu'elle avait oublié les gens qui l'entouraient. Septimus paraissait désappointé par la taille des habitants du désert. C'était bien ce qu'elle pensait. Leurs deux peuples se détestaient, mais il n'avait jamais croisé d'Heruben de sa vie...

Son regard se posa sur l'homme qui accompagnait la reine. Comme elle le pensait, c’était bien son premier conseiller. Elle en avait ouï dire, mais le rencontrer, c'était autre chose. Pour avoir pu accéder à cette fonction aussi jeune, cet Emouchet devait vraiment être un travailleur, doublé d'un petit génie. La deuxième personne la plus importante de la société Heruben était un jeune homme. Il devait avoir quoi... 25 ans? Cependant, Lothail ne jugeait absolument pas son travail, puisqu'elle ne le connaissait pas encore. Et elle pensait sincèrement que le fait qu'un jeune soit à ce poste ne pouvait que donner un peu de renouveau, d'idées nouvelles au pays, que cela le dynamiserait, en quelques sortes.

Quand Kiya le lui présenta, elle s'inclina en retour, et lui répondit:

-Enchantée! Ne vous inquiétez pas, je m'y plais déjà!

Sans même se retourner vers Septimus, elle sentit sa tension monter, car Émouchet avait été introduit à Lothial, et juste à Lothial. Cependant, L'elfe savait que ce n'était qu'une maladresse de la part de la reine, et non un acte de mauvaise foi... Du moins, L'ambassadrice l'espérait, car elle savait que Kiya n'était pas la dernière des imbéciles et était parfaitement au courant de la persécution des siens par les humains. Les elfes devaient ils toujours servir de médiateurs? Pensa Lothail. Puis, souriant intérieurement à sa question, à la réponse évidente, elle se dit que sans eux, Eludian serait sans doutes à feu et à sang; sans narcissisme aucun.
Alors, elle se retourna vers son compagnon, qui la suivait suite à l'invitation de la reine à se mettre à table, et lui lança un regard apaisant.

A la table royale, étaient présent des hauts fonctionnaires Herubens, Personnalités politiques, mais aussi personnalités de la cour. Des visages bien connus de Lothial, puis qu’étant présents depuis une dizaine d'années, et aussi des nouvelles têtes. A peine assis, les conversations allaient déjà bon train, et L'elfe profita de sa proximité avec le premier conseiller, à sa droite, pour assouvir sa curiosité.

-Je dois avouer, Premier Conseiller, que lorsque j'ai appris votre nomination, j'ai été plutôt impressionnée par votre profil. A votre age, la majorité des nobles préfèrent aller de fêtes en fait, s coucher le matin, puis finalement se marier plutôt que de s'affubler de fonctions écrasantes, comme la votre.

En quelques phrases, Lothial savait avoir exprimé l'opinion publique, cependant, elle se rendit compte en même temps qu'elle parlait que ses mots pouvaient être mal interprétés.

- Cependant, je ne connais pas encore votre valeur, mais je pense que votre nomination à ce poste est une bonne chose, qui renouvellera la politique de ce pays. Et puis, j'ai confiance en les choix de votre reine.


Kiya siégeait à la droite de l'émissaire elfique, et avait certainement entendu ses paroles. elle n'avaient pas pour but de la flatter, car Kiya savait très bien ce que Lothial pensait d'elle. L'elfe se trompait certainement, mais elle avait cru voir une lueur dans les yeux du premier conseiller lorsqu'elle avait évoqué sa royal hôtesse.

A ce qu'il paraissait, Septimus était intéresse par la conversation, mais sans doutes pas du même point de vue que l'était Lothial. Cette dernière ne pouvait rien au fait qu'elle n'était pas au courant des manigances politiques humaines, et que c'était agaçant de ne pas savoir ce qu'il se passait derrière la tête de l'humain lorsqu'il écoutait une conversation comme celle ci. Elle était sûre qu'il ne ferait rien pour se faire remarquer. Peut être même essaierais t il de s'intégrer un minimum aux conversations.


----------------------------------
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Une fête royale   

Revenir en haut Aller en bas
 
Une fête royale
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» |G.Royale|
» Une fleur de Lys pour l'Allumeuse Royale
» [Lieu] La Feuille Royale
» Chantier naval de la Marine Royale
» Condra de Yisien [Amirale de la Marine Royale]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Terre d'Eludian :: Eludian :: En terres Herubens :: Nubura :: Palais Royal :: Salle des fêtes-
Sauter vers: